Le fantôme de l'opéra de Gaston Leroux...

Publié le par Clothilde

C'est un livre que j'ai commencé à lire il y a moins d'une semaine et que je viens tout juste de finir, tant je n'ai pas réussi à m'en décoller depuis...

J'avais déjà beaucoup aimé une version télévisée que j'avais pu voir dans mon enfance, mais j'ai quand même été extrêmement étonnée de m'apercevoir que l'histoire en elle même n'a strictement rien à voir avec la plupart des versions cinématographiques que l'on peut trouver (et que je ne déprécie pas pour autant, mais il suffirait de changer un peu le titre!)

Une magnifique histoire qui m'a transportée d'émotion car elle montre bien la superficialité du monde qui nous entoure, ou être beau est un critère important et où, le fait de posséder toutes les vertus, tous les dons, toutes la sensibilité ne pourra jamais faire accepter une laideur abominable...  Je ne peux que conseiller à tous ceux qui ne l'ont pas lu de le faire, mais aussi, avant, d'écouter un peu d'opéra (Faust de Gounod notamment), qui est très souvent cité dans le livre et qui donne a la lecture un aspect encore plus agréable.

Pour finir, voici une vidéo  de ce fantôme de l'opéra que j'ai vu dans mon enfance, c'est justement la dernière scène de Faust. Ne vous inquiétez pas, la voir ne vous révélera rien de l'intrigue puisque cette scène n'existe pas, par contre, j'ai beaucoup aimé me souvenir de ces même acteurs pendant la lecture du livre, pour donner un visage aux noms cités... Vous connaîtrez donc Erik, le fantôme de l'Opéra, sous son masque, la chanteuse, Christine Daaé, et le petit blond qui s'énerve tout seul pendant qu'ils chantent, c'est le naïf vicomte Raoul de Chagny...

 

Publié dans ma petite vie

Commenter cet article